Partenaire de votre Gestion

THL NEWS JUILLET-AOUT-SEPTEMBRE 2018

           L’ACTU DU MOIS

CHOISIR DES CONDITIONNEMENTS ECOLOGIQUES :

1/ Les contenants biodégradables et compostables :

La matière première est naturelle, les contenants sont donc biodégradables et compostables.

  • Le bois : ces couverts sont résistants et ne changent pas le goût des aliments,
  • Le palmier : cette matière naturelle à l’aspect brut résiste à la chaleur et à la congélation,
  • Le bambou : l’avantage de cette matière, c’est d’être lisse, robuste et désign, mais ne passe pas au four,
  • Le PLA : c’est un bioplastique né de la fermentation de la dextrose, sucre végétal (maïs, betterave, manioc). L’avantage est son aspect transparent, solide, mais ne résiste pas aux fortes températures,
  • Le CPLA : c’est un bioplastique à base d’amidon de maïs avec ajout de chaux, résistant à la chaleur,
  • La pulpe de canne à sucre (ou bagasse) : robuste, résiste au micro-ondes, conserve la chaleur.

2/ Les cartons et papiers :

Se recyclent à condition de ne pas être souillés. Certains peuvent être compostés et biodégradables.

  • Le Craft : Il est biodégradable et compostable s’il est fabriqué à partir du papier recyclé. Il est résistant.
  • Les serviettes en papier recyclé : Il convient de s’assurer que le traitement soit sans chlore pour qu’elles soient recyclables.

3/ Les matières recyclables :

Ces emballages doivent être triés et recyclés pour avoir une seconde vie.

  • Le Pet : c’est un plastique recyclable, transparent.

Source : L’Hôtellerie n°3610

LE TAUX DE TVA SERA MAINTENU :

Suite à une réunion avec le Ministre de l’Economie et des Finances en juillet dernier, le taux réduit de TVA resterait inchangé.

Le Ministre a rappelé que « le taux serait maintenu afin de garantir la stabilité fiscale dont ont besoin les professionnels pour embaucher, former, investir et développer l’activité. »

Le secteur emploie 830 000 actifs, il a créé 17 800 emplois depuis le début de l’année.

Source : Réunion de juillet 2018

CONCURRENCE SAUVAGE DE LA CONSOMMATION DU TABAC :

Le marché parallèle en 2017 représente 24.6% de la consommation du tabac soit un quart du tabac consommé qui n’a pas été acheté chez les buralistes.

Ils se décomposent en 13.1% de produits de contrebande et de contrefaçon et 11.5% d’achats frontaliers.

Pour lutter contre ce chiffre, il faut intensifier la lutte contre les trafics en multipliant les contrôles douaniers et réduire les coûts du tabac avec les pays voisins.

Source : Le Losange Septembre 2018

 

AIDES FINANCIERES AUX DEBITANTS DE TABAC :

 

Depuis le 1 juillet 2018, en cas de baisse de plus de 15% de chiffre d’affaires trimestriel calendaire sur les ventes de tabac (par rapport au trimestre précédent), une remise de 0.8% du chiffre d’affaires peut être versée au débitant. Cette aide est valable jusqu’au dernier trimestre 2021.

La remise compensatoire, qui permet de contrebalancer la perte de rémunération due à la situation géographique et par des achats de tabac réalisés en dehors du territoire, notamment frontaliers, est restreinte : elle ne s’applique pas aux débitants ayant commencé leur activité après le 31/12/2017.

Concernant la prime de diversification des activités, son montant est augmenté et s’élève à 2 500 €. Elle est majorée de 500 € pour les débitants bénéficiant de la remise transitoire sur une année complète ou pour les 3 derniers trimestres 2018.

Source : Service-Public-pro.fr

ETUDE KPMG SUR L’INDUSTRIE HOTELIERE FRANCAISE :

La 41ème édition de l’étude KPMG « L’Industrie Hôtelière Française » analyse les ratios d’exploitation et de gestion d’un panel de près de 45 % du parc hôtelier homologué français (soit près de 3 000 hôtels pour plus de 220 000 chambres).

  • Après les années 2015 et 2016 qui avaient connu de fortes baisses de fréquentation à la suite des attentats, l’année 2017 a été marquée par un rebond significatif et généralisé, touchant toutes les régions et gammes d’hôtels (+ 4,9 % de nuitées dans les hôtels en 2017 par rapport à 2016 – source : INSEE).
  • La progression est particulièrement prononcée pour les catégories « moyenne » et « haut de gamme » ainsi que pour les hôtels de la région parisienne, qui avaient le plus souffert du contexte en 2016 (avec des augmentations comprises entre 3,5 points et 9,5 points).
  • Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, la France reste en 2017 la 1ère destination touristique mondiale, devant les Etats-Unis et l’Espagne, accueillant près de 89 Millions de touristes étrangers. En dépit des épisodes de grèves qui ont affecté le début d’année 2018, le regain de fréquentation s’est poursuivi au 1er semestre cette année, et en particulier sur les catégories haut de gamme, notamment grâce à la demande accrue de la clientèle étrangère & affaires.
  • Ces bons résultats et les anticipations de croissance de la fréquentation touristique sur les prochaines années offrent des opportunités d’investissements pour tous les acteurs de la filière, consolidant l’attractivité de la destination France.

STATISTIQUES :