Partenaire de votre Gestion

AGRI NEWS JUIN 2019

Actualités des cultures, élevages

Pomme de terre/Maladies de quarantaine : des surfaces à déclarer avant le 30 juin 2019

Les producteurs ayant déclaré leurs surfaces, pourront bénéficier du Fonds de Mutualisation Sanitaire Environnementale (FMSE).

L’ASPDT, Association Sanitaire pour la Section de la Pomme De Terre, créée en 2015 par la filière, est ouverte aux producteurs, en dehors des productions de plants certifiés. Elle a mis en place le FMSE, avec une participation financière des pouvoirs publics français ou européens permettant de couvrir les potentiels préjudices liés aux maladies de quarantaine.

Pour bénéficier de ces indemnités, les producteurs peuvent effectuer la déclaration en ligne sur le site de l’UNPT, ou en remplissant un formulaire également disponible sur ce site. Une fois la déclaration effectuée, l’ASPDT sera en charge de la validation de l’affiliation.

Source : Site internet de La France Agricole / 3 Juin 2019

Ovins : les abattages d’agneaux s’envolent

Avec près de 478 000 têtes, les abattages d’agneaux ont progressé de 44 % en avril 2019 par rapport à la même période de 2018. Pourquoi un tel dynamisme ? À cause de Pâques qui avait lieu le premier week-end d’avril en 2018, 3 semaines plus tôt qu’en 2019.

« Depuis le début de l’année, les abattages d’agneaux dépassent de près de 1 % le niveau de 2018, constate le Ministère de l’Agriculture dans sa note d’Infos rapides mise en ligne le 3 juin 2019. Les abattages d’ovins de réforme, quant à eux, reculent : – 2,2 % sur le mois et
– 5 % depuis le début de l’année. »

Pâques a également stimulé les importations de viande. « En mars 2019, avec 8 200 tec, elles augmentent mais sont inférieures de 12 % à 2018. Elles reculent en provenance de la Nouvelle-Zélande, de l’Irlande et de l’Espagne mais augmentent depuis le Royaume-Uni. » Quant aux exportations d’agneaux laitiers, avec plus de 17 000 têtes, elles deviennent limitées.

Comme tous les ans, la demande pascale a tiré les prix de l’agneau. « Après avoir atteint le pic traditionnel la semaine précédant Pâques, les cours entament leur baisse saisonnière, souligne le Ministère de l’Agriculture. Ils restent néanmoins soutenus, se maintenant au-dessus des cours de 2018. »

Source : Site internet de La France Agricole / 4 Juin 2019

Campagne céréalière 2018-2019 : en Allemagne, la pire récolte depuis 1994

Une analyse commune de la campagne céréalière de 2018-2019 en Allemagne, France et Autriche, parue le 27 mai, nous apprend que l’année dernière, la récolte allemande a été particulièrement impactée.

Pour la première fois, les trois autorités publiques allemande (Bundesanstalt für Landwirtschaft und Ernährung), autrichienne (Agrarmarkt Austria) et française (FranceAgriMer), ont présenté le 27 mai une analyse commune du marché céréalier des trois pays. Cette note porte sur la campagne de 2018-2019 : récolte, consommation et approvisionnement.

« La campagne céréalière de 2018-2019 a été marquée par une récolte céréalière en baisse dans les trois pays à la suite de la sécheresse prolongée », apprend-on dans le document. En Allemagne, c’est même la pire récolte céréalière depuis 24 ans (36,8 Mt en 2018, contre 36,3 Mt en 1994). Le pays indique qu’avec 6 Mt d’importation, il devient un importateur net. Le prix mondial du maïs, inférieur à celui de blé tendre, en est la raison principale. Le pays reste exportateur net de blé tendre, mais aussi de farine et de produits de boulangerie.

 

En Autriche, la récolte a été inférieure à la moyenne, mais la consommation de céréales est en hausse. La raison principale : la croissance des filières de l’amidonnerie, de la meunerie, et du bioéthanol. Le pays a un besoin net d’importation pour 2018-2019 de 1,2 Mt (805 000 t de maïs grain ; 340 000 t de blé tendre), comblé par des volumes provenant principalement de l’Europe de l’Est.

Pour rappel en France, les volumes récoltés ont été inférieurs à la moyenne quinquennale, mais avec de bonnes qualités de blé.

Source : Site internet de La France Agricole / 28 Mai 2019

Cours des Céréales :